FICHE THÉMATIQUE

L’archéologie et le paysage

L’archéologie, c’est chercher à comprendre comment les Hommes ont occupé un territoire au fil du temps. Mais ils ne s’installent pas au hasard : les Hommes choisissent un lieu accueillant, puis ils le font évoluer, le transforment en fonction de leurs besoins. C’est ainsi que le paysage et l’occupation humaine sont liés, et que l’archéologie peut aussi permettre d’étudier l’évolution des paysages.

Un territoire pilote pour la recherche archéologique

En Pays Voironnais, les fouilles archéologiques du lac de Paladru sont une référence en matière d’apports scientifiques, techniques et historiques. Les conditions de conservation exceptionnelles des objets de nature organique font de ces découvertes des archives inestimables pour la connaissance du paysage environnant et son évolution au cours des périodes du Néolithique et des débuts de l’an mil.

Ce sont par exemple des indices sur la faune (ossements d’animaux, restes d’insectes), la flore (pollens, restes végétaux), ou encore le climat (interprété grâce à l’étude des bois selon la méthode de la dendrochronologie) qui ont été retrouvés et étudiés. Ils sont des éléments du puzzle incomplet qui documente l’histoire de nos paysages passés.

Les objets sont aujourd'hui conservés au Musée Dauphinois (Grenoble) et une partie de la collection est présentée au Musée archéologique du lac de Paladru.

L'occupation du lac de Paladru aux alentours de l'an mil

© Pyxéos

Le paysage de l’an mil 

Lorsque les hommes arrivent près du lac de Paladru au tout début du 11e siècle, ils découvrent des presqu'îles de craie inocupéesun vaste espace forestier et des prairies humides. C’est un environnement plutôt facile à conquérir et à exploiter.

Ils s'installent alors sur les rives du lac, dans trois lieux biens adaptés pour construire leur défense. Les témoignages archéologiques nous informent que les trois habitats présentent des caractéristiques architecturales, sociales et culturelles identiques. Le paysage naturel commence à être remanié par l’Homme et marqué par ses constructions, ses aménagements et ses activités.

 

L’impact de l’occupation humaine sur son environnement

Avant l'arrivée des colons au début de l’an mil, les territoires autour du lac sont presque inoccupés. L’étude palynologique a permis d'estimer que 80% des espaces sont alors peuplés de forêts.

L'installation de l'Hommetransforme considérablement le paysage. Pour construire son habitat, il entreprend un grand défrichement et abat plusieurs milliers de grands arbres. Il procède aussi à un déboisement massif pour dégager les terres afin de les cultiver, et pour s’alimenter quotidiennement en bois pour le chauffage et l'artisanat.

Mais par leur ampleur et leur caractère soudain à l’échelle de l’histoire des paysages, ces modifications ont de graves conséquences sur l'écosystème. C’est le début du phénomène d’eutrophisation, nettement enregistré dans les sédiments étudiés aujourd’hui par les archéologues.

 

640 hectares :
ll est difficile d'évaluer exactement l'ampleur de la déforestation subie vers l’an mil. Mais si l’on suppose qu’une centaine de personnes vivait sur le site de Colletière, 60 à 160 hectares de forêt auraient été défrichés ... et peut-être jusqu'à 640 hectares pour l'ensemble des sites littoraux, soit 1/8e de la surface du bassin autour du lac de Paladru.

 

Comprendre la palynologie avec l’Inrap

Collection "Les experts de l'archéologie"

Dix métiers de l’archéologie sont racontés avec humour, dans ces films d’animation au style alerte et percutant.

 

Le palynologue

Sa spécialité : étudier les pollens emprisonnés sous terre depuis des milliers d'années, pour nous raconter de belles histoires... tout à fait sérieuses.

Début de l’enquête, le palynologue observe son trésor au microscope optique bien sûr. Oh, mais regardez comme il a l’air heureux ! 475 grains de pollen fossile d’un coup ! Ici un pollen de hêtre, et là ma foi, mais on dirait un aulne et là un magnifique chêne...

 

Réalisateur : Joris Clerté

Production : Petite Ceinture, Arte France , Inrap

© Inrap - Arte - Petite Ceinture - 2010

Voir aussi comment travaille une palynologue de l'Inrap.

Sources