FICHE THÉMATIQUE

Le relief et le paysage

Le paysage est d’abord composé par ses éléments naturels : relief et hydrographie, qui sont regroupés sous le terme de « topographie » par les géographes. Ils sont des repères indispensables pour comprendre les paysages du Pays Voironnais, au relief varié.

De la plaine à la montagne, tous les reliefs représentés

Le territoire est marqué par un relief très contrasté : l’altitude varie de 180 mètres (à Tullins) jusqu’à 1920 mètres (au sommet de la Grande Sure, à La-Sure-en-Chartreuse).

Un vaste espace de plaine qui épouse le dessin de l’Isère se déploie au Sud.

Au Nord, le paysage se compose plutôt d’un  réseau de vallées et de collines marqué par la présence de l’eau (lac de Paladru, Ainan...).

Entre les deux, une mosaïque de plateaux et de collines accueille notamment la ville-centre Voiron.

Le relief est plus évident à l’Est où se dresse une véritable barrière rocheuse. Deux chaînes de montagne se rencontrent : le Jura vient se terminer sur le plateau du Grand-Ratz, laissant la place aux Alpes avec le massif de la Chartreuse.  Vers Voreppe, une cluse sépare les massifs de Chartreuse et du Vercors (en dehors du Pays Voironnais, mais très présent visuellement).

 

Un relief qui conditionne la présence humaine

Le relief, comme les autres éléments naturels, structure la toile de fond du paysage et impose des conditions à l’occupation humaine.

Les nombreuses zones de plaines, vallées, collines et plateaux de moyenne-montagne font du Pays Voironnais un territoire favorable à l’installation humaine. Seules les plus hautes crêtes sont épargnées par l’urbanisation.

De plus, l’Homme s’adapte traditionnellement à la contrainte du relief lorsqu’il construit : soit en pied de coteau, soit en rupture de pente, il est également attentif au choix du versant le mieux orienté pour s’installer.

 

 

Le massif de Chartreuse protégé

Le massif de Chartreuse est protégé par le label « Parc Naturel Régional », qui s’étend sur 60 communes (soit 76 700 hectares) entre Grenoble, Chambéry et Voiron.  Huit communes du Pays Voironnais sont intégrées au parc. Il a pour objectif de préserver la nature remarquable et la biodiversité  qui compose le massif tout en respectant l’activité humaine.

Sources